Skip links

Avec la présence de 5 startups dans le French Tech 120, Supernova Invest confirme son rôle de leader dans le capital-innovation technologique

Avec la présence de 5 startups dans le French Tech 120, Supernova Invest confirme son rôle de leader dans le capital-innovation technologique

Ce lundi, le ministère de l’Economie et des Finances annonçait la liste des 83 entreprises françaises, ajoutées aux 40 précédemment sélectionnées dans le Next 40, venant constituer l’indice French Tech (FT) 120. La sélection, que le gouvernement reverra chaque année, s’est faite pour moitié sur le montant de leurs levées de fonds, avec un total supérieur à 20 M€, et pour moitié sur la croissance de leur chiffre d’affaire.

Ce programme dédié aux startups en phase d’hyper-croissance vient offrir, au-delà de la visibilité et de la reconnaissance, un accompagnement complet aux entreprises sélectionnées, notamment par la mise à disposition de compétences issues des agences gouvernementales, afin de faciliter les opportunités de développement pour les startups en question, aussi bien en France qu’à l’international.

Ainsi, 5 startups d’avenir et accompagnées par les équipes de Supernova Invest figurent dans le FT 120.

Aledia

Détentrice d’une technologie brevetée de LED (diodes électroluminescentes) à base de nanofils sur substrat silicium, la solution d’Aledia s’est construite sur une architecture 3D provenant du laboratoire d’électronique et de technologie de l’information (LETI) du CEA, actionnaire de Supernova Invest. La société grenobloise, qui emploie à ce jour plus de 80 personnes, ambitionne de révolutionner les technologies actuelles du marché en offrant une meilleure efficacité énergétique et plus de brillance que les cristaux à liquide et l’OLED, qui composent actuellement les écrans. Après avoir levé 38 M€ entre 2010 et 2015, Aledia a mobilisé 30 M€ en 2018 afin de poursuivre plus encore son développement et préparer une entrée en production de sa solution.

Afyren

Fondé en 2012, le producteur auvergnat de biomolécules issues de la revalorisation de biomasse non-alimentaire cherche à apporter aux industriels une alternative aux dérivés du pétrole. Grâce à une approche scale-down (conception de l’usine pour remonter jusqu’aux travaux de laboratoire), ses acides organiques biosourcés, produits par des micro-organismes naturels, ont pour ambition de remplacer par exemple des antibiotiques dans la nourriture animale ou des conservateurs dans les denrées alimentaires. Ayfren a bouclé en février 2019 sa deuxième levée de fonds à 21 M€ pour industrialiser la production d’acides organiques.

Diabeloop

Grâce à une solution technologique comprenant un logiciel avancé et une couche d’intelligence artificielle couplée à un capteur de glucose et à une pompe à insuline, le dispositif médical de pancréas artificiel de Diabeloop permet d’une part de mieux gérer la glycémie des diabétiques de type I et ainsi éviter des complications majeures, et d’autre part d’améliorer leur qualité de vie en simplifiant grandement le traitement au quotidien. Le dispositif a obtenu le marquage CE et les premiers patients ont été équipés à l’été 2019. L’entreprise grenobloise a annoncé début décembre une opération de financement de 31 M€ afin de préparer l’accès au marché américain, à très fort potentiel.

Keranova

Entreprise stéphanoise spécialisée dans le développement d’équipements chirurgicaux dans le domaine de l’ophtalmologie, Keranova s’appuie notamment sur une technologie constituée d’un laser ultra-rapide à front d’ondes multiples afin de simplifier la chirurgie de la cataracte, première cause de cécité dans le monde. Keranova a bouclé en septembre dernier son second tour de table à 24 M€, dans le but de terminer son processus règlementaire en vue d’un marquage CE lui ouvrant la commercialisation sur le marché européen.

Microphyt

Pionnier des solutions naturelles issues de microalgues pour les domaines de la nutrition et du bien-être, Microphyt a développé un procédé breveté résolvant les inconvénients habituels de la production de microalgues. L’entreprise née dans l’Hérault permet de fournir des ingrédients actifs naturels de manière industrielle et standardisée. Ainsi, grâce à un portefeuille de 10 ingrédients nutritionnels et 20 ingrédients fonctionnels cosmétiques, Microphyt contribue à améliorer le bien-être des personnes âgées, à prévenir certains désordres métaboliques et à préserver la peau de différents stress. Le 11 juillet dernier, l’entreprise levait 28,5 M€ pour muscler à la fois son outil de production et ses effectifs.

Ces 5 startups sont emblématiques de la stratégie d’investissement de Supernova Invest axée sur la deeptech : accompagner sur le long-terme des sociétés fortement innovantes, avec un niveau de recherche et d’innovation technologique élevé permettant d’adresser des marchés massifs avec des solutions en rupture.

Pierre-Emmanuel Struyven, président de Supernova Invest, déclare : « Nous félicitons les entreprises qui intègrent le NEXT 120 et en particulier les 5 que nous sommes fiers d’accompagner depuis souvent de nombreuses années. Nous sommes confiants que le dispositif dont vont bénéficier ces 5 entreprises va leur permettre d’accélérer le développement de leurs solutions et leur développement sur les marchés pour en faire des leaders nationaux et internationaux dans leur secteur. Je tiens également à saluer la qualité du travail des équipes de Supernova : que cela soit dans la détection des projets les plus innovants ou dans la définition des feuilles de routes stratégiques, en lien avec les entrepreneurs, nous démontrons une fois de plus notre capacité à accompagner durablement les deeptech les plus transformantes de leur écosystème. Notre stratégie de capital-innovation deeptech porte ses fruits, et nous continuerons ainsi à avoir une gestion dynamique du financement de l’innovation, au plus grand bénéfice des pépites françaises de demain.

 

Télécharger le communiqué : ici